Quand c'est cassé, c'est cassé....

En 2006, j’ai eu ce qu’on appelle un « vrai » gros problème informatique. Mon disque dur Western Digital de 160Go (et en 2006, 160 Go, ce n’était pas rien) a rendu l’âme après 3 ou 4 grosses années de bons et loyaux services et ceci du jour au lendemain… Et la panne était physique, le disque ne démarrant plus. Je suppose que la panne était grave, style moteur HS ou atterrissage de tête de lecture sur l’un des plateaux. Bref, la cata.

Or, 3/4 ans, c’est long, et on a tendance à avoir (trop) confiance dans le matériel…. Donc, petit à petit, j’avais confié aveuglément à ce disque dur toutes nos photos prises depuis que nous possédons un appareil photo numérique, soit 2002. En gros, j’avais perdu 4 années de photos, 4 années de notre histoire, 4 années durant lesquelles Eva et Clément étaient nés. C’était un drame, un vrai.

Coût pour récupérer ces images: une intervention en chambre blanche, estimée entre 5000 et 8000€, résultat non garanti… sic.

Donc depuis 4 ans, je ne cesse de fouiller dans mes archives, sur les différents CD-Rom gravés, dans les différents disques durs stockés ci et là en vain. J’étais convaincu au fond de moi, que j’avais fais une double sauvegarde de ces photos, mais impossible de remettre la main dessus…

Et voilà qu’arrive hier soir, lundi 16 août 2010… Au lieu d’aller terminer l’escalier de la terrasse (par manque de motivation… lol), je me suis décidé à regarder si mon serveur Linux (tournant sous Ubuntu 7.04) que j’avais mis à la disposition de l’école de Claret pour mettre en place un serveur de clients légers, fonctionnait encore. En ouvrant les entrailles de la machine (pour me rappeler de quoi il était fait intimement) j’ai trouvé un vieux disque dur, débranché, mais fixé au boitier… Une fois rebranché, une fois le disque monté sur Linux, devinez ce que j’y ai trouvé: la fameuse copie du répertoire de photos…

4 ans de traumatismes balayé en 30 secondes…

La leçon est bien apprise depuis ce crash. Au niveau de mon travail, j’ai fait acheté un serveur de stockage: un LaCie 5big Network, avec 5 disques dur de 1500Go (soit 7,5To=7 500Go) montés en Raid 5 que j’utilise très régulièrement (j’ai automatisé la tâche de sauvegarde avec l’excellent logiciel Cobian Backup que je conseille à tout le monde). Au niveau personnel, je « loue » les services de Google Picassa en ayant acheté un espace de stockage en ligne de 20Go pour toutes nos photos depuis ce fameux crash (démarche que je conseille à tout le monde, 20Go d’espace disque pour les photos ne coûtant que 5 dollars/an).

Synology DS210j

Maintenant, je souhaite sécuriser numériquement toutes mes données de mon environnement personnel… Je pense donc opter rapidement pour un serveur de stockage personnel, à la maison. Mon choix s’oriente actuellement vers un Synology DS210j avec deux disques dur de 2To (2000Go – probablement Seagate, Western Digital, j’ai moins confiance du coup…) que je monterai en Raid 1. Le budget est conséquent je le conçois car il est d’environ 350€, mais quand on a connu les conséquences de la perte de données personnelles, c’est très relatif. D’autant qu’en 2006, Google a présenté fait un article sur la fiabilité des disques durs que je conseille à tout le monde de lire, avec comme premier enseignement: ne jamais faire confiance à un disque dur. Je confirme…

Voilà. Je partage ici ce problème afin qu’il puisse servir à d’autres. En tout cas, moi, je sais maintenant l’importance d’avoir un bon système de sauvegarde…